Les lauréats de la 6ème édition

2022

Thème : Ça va ma gueule ?

Le grand prix

Le grand prix a été attribué à El Hadj Karamoko pour Le son de vie

Durée : 3min30
Réalisation : El Hadj Karamoko
Avec la participation de Rose Paynel et l’aide de Iasan Blanchard

Dans mon quartier, on a ce rythme de vie qui est orchestré par le son des trains qui passent, des voitures, du métropolitain, parle bruit strident des vélib’ souvent cassés. Toutes ses infos sonores gravitent autour de nous, et nous permettent d’être sur le qui-vive. D’autres n’ont Dans mon quartier, on a ce rythme de vie qui est orchestré par le son des trains qui passent, des voitures, du métropolitain, par le bruit strident des vélib’ souvent cassés. Toutes ses infos sonores gravitent autour de nous, et nous permettent d’être sur le qui-vive. D’autres n’ont pas cette « chance »… tout comme Rose ma voisine et amie de longue date, qui n’a pas la même perception que moi, que nous. Elle est sourde depuis 2 ans et nous raconte son point de vue sonore du quartier.


Le prix de la Fondation Engagement médias jeunes

Le prix de la Fondation Engagement médias jeunes a été décerné à Bouhar Boina pour Poirier Piquet

Durée : 3min30
Réalisation et écriture : Bouhar Boina

Une résidence, un supermarché, un chemin périlleux qui joint les deux. Aller faire les courses devient un danger…ou un jeu.

Une résidence, un supermarché, un chemin périlleux qui joint les deux. Aller faire les courses devient un danger…ou un jeu.


Le prix francetv Slash

Le prix de francetv Slash a récompensé David Lévi pour Premier pas

Durée : 3min33
Réalisation : David Lévi

Dans le 19e arrondissement de Paris un fumeur de crack explique sa longue descente vers la rue et l’addiction. Il garde toujours l’espoir d’être pris en charge, soigné et de réussir à décrocher définitivement de cette substance qui le tue à petit feu. Mais le temps presse…son corps est de plus en plus marqué par les abus.


Les 7 autres films lauréats


La bonne expression d’Ousmane Kanoute

« Ça va ma gueule ? »… C’est un peu bizarre comme expression non ? Mais plus qu’un simple phrasé, c’est en réalité un véritable code qui peut prendre différentes apparences selon qui l’emploi. Alors on a décidé d’aller à la rencontre de 3 jeunes, qui vous nous expliquer à travers leurs imaginaires quel sens prend réellement cette expression pour eux.

Camarade d’Ulysse Sorabella

Dans une résidence du CROUS située en plein cœur de Paris, deux voisins font équipe pour avancer dans leurs études et leurs projets. Dans un climat politique tendu, les deux collègues deviennent vite des camarades.


Ô Manolo de Tristant Scharwitzel

Son visage est connu de tous les habitants. Son parcours, réglé comme du papier à musique. Si présent et si discret à la fois. Familier de tous mais inconnu de chacun avec son allure tellement singulière. Visitant l’épicier pour rendre service à la pharmacienne, amenant le pain du boulanger au boucher et faisant une pause à 10 heures au café du coin, Manolo vit au rythme du quartier dont il est le lien permanent et invisible. Dans la rue centrale de Septièmes, qu’il neige, qu’il pleuve, qu’il vente, Manolo, 92ans est fidèle à son poste. Essentiel pour les uns, iconique pour les autres, il est toujours là, hors du temps.

La casquette d’Hadi Moussally

Hadi fixe la caméra et commence à s’habiller. Au fur et à mesure qu’il se prépare, il exprime ses réflexions sur la situation actuelle, combien les discriminations et les amalgames lui pèsent, lui qui porte la double casquette stigmatisante d’arabe gay. Que faire de ce poids ?


Jour de guerre de Yann Elliam & Ben Mvouama

La bande de Nassim s’apprête à se battre contre le quartier voisin, leurs ennemis de toujours. Accompagné du témoignage de Nassim, leader de ce groupe, les images des minutes qui ont précédé la rixe.

Maggle de Mathilde La Musse

« Maggle » c’est l’histoire de deux acolytes, deux amis, deux frères de coeur qui ont eu la générosité de me partager leur quotidien le temps d’une journée…


Spider Paco d’Anne Valérie Jara

Paco doit « dealer » avec sa « gueule», mais -heureusement- il a le pouvoir de l’imagination et du cœur.



En partenariat avec